publicité

Red Hat boucle un troisième trimestre plus faible que prévu


Chiffres : La croissance de Red Hat sera surveillée de près alors qu'IBM vise à conclure son acquisition pour 34 milliards de dollars.

C’est un troisième trimestre mitigé que Red Hat vient de boucler. L’éditeur de logiciels open source et des distributions GNU/Linux rapporte un chiffre d’affaires de 847 millions de dollars, en hausse de 13% sur un an pour un bénéfice net de 94 millions contre 102 millions au troisième trimestre 2017. Le bénéfice par action (non GAAP) ressort à 0,96 dollar. Wall Street tablait sur un chiffre d’affaires de 852,8 millions de dollars et un BPA de 0,87 dollars.

Red Hat a justifié cet écart en blâmant les fluctuations monétaires qui ont nui aux ventes. A taux de change constant, les ventes auraient augmenté de 15% assure l’entreprise. Comme toujours, la part des abonnements représente l’essentiel du chiffre d’affaires (87%) pour un total de 741 millions de dollars (+13% sur un an).

Ces résultats sont scrutés de près alors qu’IBM s'apprête à prendre le contrôle de Red Hat pour 34 milliards de dollars. Big Blue compte sur le plus important rachat de son histoire pour accélérer sa croissance dans le cloud computing. (Eureka Presse)

A lire aussi :

Red Hat présente le premier EDI natif pour Kubernetes

Les conteneurs et Kubernetes sont des outils géniaux, mais ils n'avaient pas jusqu'alors d'environnement de développement...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

1 réponse
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • "chiffre d’affaires de 847 millions de dollars, en hausse de 13% sur un an pour un bénéfice net de 94 millions contre 102 millions au troisième trimestre 2017. Le bénéfice par action (non GAAP) ressort à 0,96 dollar. Wall Street tablait sur un chiffre d’affaires de 852,8 millions de dollars et un BPA de 0,87 dollars. "
    De quoi ils se plaignent ?
    Un benef net plus important et une BPA en hausse comme le nombre d'abonnement aussi malgré un chiffre d'affaire légèrement inférieur.
    Ils sont en train de préparer psychologiquement les salariés à accepter n'importe quoi.
    A contrario, si ils disent que ça va, il faudra partager avec les salariés, et on dirait que pas question !!
    Avec en trame de fond, IBM qui voudra récupérer son investissement, donc plombera le chiffre d'affaire.
    C'est ça qui est bizarre, IBM achète et paie RH.
    Comme RH devient la propriété d'IBM, l'argent de RH appartient à IBM, CQFD.
    Si les actionnaires/proprio récupèrent l'argent de la vente, IBM dira qu'il y a un trou dans la compta et se verra obligé de licencier pour calmer les actionnaires et conseils d'administrations et pour "redresser" les comptes.
publicité